21-01-2019

Klar Vision : un opticien qui voit clair

Le sens commercial de Chris Nercessian, gérant de la boutique Klar Vision, est une qualité qui nous saute aux yeux. Installé au cœur du Marché Central depuis avril 2018, le jeune propriétaire a vu cette place comme une opportunité d’offrir des conseils nec plus ultra à sa clientèle: « le Marché Central représente un avantage au niveau accessibilité et en tant qu’indépendant, je peux me démarquer des chaînes d’opticiens ». Une chose est sûre pour l’entrepreneur, c’est qu’il aime établir des connexions durables avec les gens: « je ne peux pas rester assis derrière un bureau » avoue-t-il.  D’ailleurs, pour développer un lien de confiance, les optométristes chez Klar Vision effectuent un suivi personnalisé avec un examen complet de la vue.

Influencé par le parcours professionnel de sa mère, Chris a fait ses études sur la Rive-Sud et a complété ses connaissances en se mesurant aux rouages de l’administration. Celui-ci établit son plan d’affaires à partir de ses treize ans d’expériences en magasin. Dès septembre 2017, Chris Nercessian investit son temps sur le design de sa boutique. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il cherche y apporter un aspect non conventionnel : peinture murale de l’artiste Ankhone, mur tridimensionnel et luminaire géométrique fait sur-mesure. Les vitrines exposent des lunettes destinées à tous les budgets. Pour choisir ses modèles, Chris n’hésite pas à aller dans les Salons d’Optique à l’étranger ou à recevoir les meilleurs représentants. Grâce à ses rencontres professionnelles, Chris a une vision nette de ce qu’il doit mettre sur ces tablettes: des montures différentes et uniques qui vont plaire à sa clientèle.

 

À première vue, la clientèle semble conquise par l’équipe de Klar Vision. Il est rare de trouver un service aussi chaleureux et le souci du détail ne peut que nous sauter aux yeux!

 

À propos de la rédactrice

Installée au Québec depuis 2012, Diane Martin-Graser a trouvé le meilleur moyen d’apprécier le patrimoine montréalais à travers la rédaction d’articles thématiques. Passionnée par la photographie dès ses 16 ans, celle-ci s’exerce d’abord sur de la pellicule argentique qu’elle développe en chambre noire lors de son passage à Lille. Depuis ce temps, son cheval de bataille demeure les perspectives urbaines et sociales ancrées dans une composition très contrastée. Également collaboratrice pour le blog Une Parisienne à Montréal et la 5ème édition de Printemps Numérique, Diane souhaite faire découvrir sans objection l’atmosphère singulière de la création montréalaise en suggérant un regard authentique et original.

ARTICLES SIMILAIRES

Zoom sur Nectar : des ruches sous surveillance

15-04-2019

La santé des abeilles est au cœur du dispositif imaginé par Nectar, basé sur un système de surveillance des ruches à distance utilisant des...

Lire la suite

Perle d’ici | Bois Urbain : l’essence de l’insertion

19-06-2019

Entreprise incontournable en insertion socio-professionnelle au Québec pour l’ébénisterie, Bois Urbain accueille chaque année une centaine de personnes dans ses...

Lire la suite

Les vêtements BLANK : une industrie à la fibre éthique

11-01-2019

Au quatrième étage du 9333 Saint-Laurent, les racks font la fierté de Benoît Gariepy, co- fondateur de la marque Blank....

Lire la suite

S’INSCRIRE À L’INFOLETTRE

S'INSCRIRE À L'INFOLETTRE
Sending