06-05-2019

Marie-Pier Tessier De L’Étoile parle de Green haüs, l’espace éphémère du District Central

Travailler, relaxer, réseauter ou prendre du bon temps. C’est un peu tout cela que proposera Green haüs à compter du 13 juin dans le District Central. Pour donner corps à ce projet en phase avec le revitalisation du quartier, la SDC District Central a fait appel à Îlot 84, un organisme spécialisé dans la création d’espaces éphémères axés sur la synergie et la stimulation. Nous avons rencontré Marie-Pier Tessier De L’Étoile, sa directrice générale, pour en savoir plus.

Marie-Pier Tessier De L’Étoile

Pouvez-vous nous rappeler en quoi consiste la mission d’Îlôt 84?

C’est une OBNL qui a été fondée à Montréal en 2015, avec pour mission de revitaliser des lieux urbains à travers des projets culturels, professionnels et sociaux. Ces dernières années, on s’est spécialisé dans la création d’espaces éphémères proposant des programmations adaptées aux secteurs où l’on s’installe. On est une équipe de 6 employés à temps plein, mais en période estivale, la cellule de collaborateurs s’élargit au gré des projets.

 

Avez-vous quelques exemples de réalisations passées à nous partager?

Notre projet phare est celui d’Aire Commune, un espace extérieur de coworking et d’événements dans le Mile-End, qui a été testé durant un mois en 2017. Les gens l’ont vite adopté, ce qui nous a fait réaliser que c’était vraiment un plus dans un quartier, surtout dans un quartier d’affaires. Cet engouement nous a incités à proposer une édition complète, qui s’étale de la mi-juin à la mi-septembre.

On a aussi produit le Village du Vilain Sapin, sur le Plateau-Mont-Royal. L’idée était d’installer un sapin un peu particulier et interactif, et de proposer un petit espace en plein air pour profiter du quartier durant le temps des Fêtes.

 

Quel sera le menu cette année?

On va proposer Aire Commune dans le Mile-End, Green haüs dans le District Central et Nouvelle Vague dans le Vieux-Port (l’annonce officielle a été faite le 2 mai, lire ici le communiqué), dans le secteur des écluses, à l’extrémité ouest, où se concentrent beaucoup d’entreprises et de travailleurs.

 

À quoi faut-il s’attendre pour Green haüs?

Ce sera un espace, pensé comme une petite oasis de verdure, où les gens pourront venir à la fois travailler ou prendre un verre le soir, mais aussi un lieu qui sera animé, avec une programmation en grande partie élaborée avec les acteurs et les entreprises du quartier. Si, par exemple, on décide de parler d’e-commerce, on sollicitera une entreprise qui excelle dans ce domaine et ancrée sur le territoire visé par Green haüs.

Vous utilisez en quelque sorte les forces présentes sur place pour promouvoir le secteur que vous investissez…

Exactement, mais on se présente aussi comme une boîte à outils, dans le sens où l’on est un espace avec une programmation qui doit aider les acteurs du quartier à répondre à différents enjeux. On croit beaucoup au partage de connaissances et de solutions. C’est cette synergie que l’on essaie de générer, que les gens d’un même arrondissement apprennent à se connaître et établissent des connections ensemble pour faire rayonner leur territoire.

 

Qu’est-ce qui vous a séduit dans le District Central, cet ancien quartier industriel bien décidé à redorer son image?

Les personnes de la SDC District Central ont une vision très claire et à long terme pour ce secteur en pleine revitalisation. Elles le vivent, elles l’habitent, elles le comprennent bien. On rejoint leur vision d’un pôle économique misant sur les forces et l’histoire d’un quartier qui a vécu de grosses transitons dans les dernières années. On réalise tout le potentiel que cela représente. On le sent et on le voit avec les entreprises et les artistes qui commencent à emménager dans ce secteur aux loyers avantageux. Les choses bougent et ce n’est qu’un début. À nous d’apporter notre part à cette renaissance.

Quand va débuter l’aventure Green haüs?

Ça commencera le 13 juin pour se finir le 19 septembre (du lundi au vendredi). Ce sera ouvert du lundi au vendredi, à l’angle de la rue Louvain et de l’avenue de l’Esplanade, où se trouvera l’entrée principale. On annoncera via l’Infolettre et la page Facebook liées à Green haüs tous les événements de la semaine. Les grands moments de la programmation seront quant à eux dévoilés le 14 juin. On a laissé de la place dans le calendrier pour des opportunités que cet espace va engendrer, comme on a pu le constater avec Aire Commune

 

Une petite surprise à annoncer pour aiguiser notre curiosité ?

Je conseille aux gens de surveiller l’événement Facebook du 13 juin. On a l’habitude de soigner le coup d’envoi des soirées d’ouverture de nos espaces éphémères. Ce qu’on prépare pour Green haüs va donner le ton!

 

 

Article écrit par Olivier Pierson

ARTICLES SIMILAIRES

Mélissa Nepton

16-05-2018

La Cité de la Mode accueille en 2012 une créatrice aussi habile que talentueuse. Au fil des années, les collections...

Lire la suite

Maison Marie Saint Pierre

20-06-2018

Dans le secteur du textile, la Maison Marie Saint Pierre tient une identité à part. La base de son travail,...

Lire la suite

Les vêtements BLANK : une industrie à la fibre éthique

11-01-2019

Au quatrième étage du 9333 Saint-Laurent, les racks font la fierté de Benoît Gariepy, co- fondateur de la marque Blank....

Lire la suite

S’INSCRIRE À L’INFOLETTRE

S'INSCRIRE À L'INFOLETTRE
Sending