octobre 4, 2018

Pilgrim : la touche scandinave qui habille la peau

Dans les bureaux modernes de la rue Louvain, voilà une rencontre captivante avec deux jeunes entrepreneurs canadiens, Robert et Roxane, qui mettent en lumière la compagnie danoise depuis deux ans. La marque Pilgrim, se consacre à la confection de bijoux « scandi-cool » créés au Danemark. La compagnie a été fondée dans les années 80 par Annemette Markvad qui a commencé la vente des bijoux Pilgrim dans les Festivals de musique.

 

Tandis qu’il travaillait au Danemark, Robert a découvert Pilgrim et a tout de suite vu le potentiel de ces créations minimalistes et intemporelles. Après un an de négociations, ce dernier a finalement convaincu la fondatrice que les collections auraient de l’avenir auprès de la gente nord-américaine. Avec son bagage professionnel, Robert était une valeur sûre et Annemette a eu raison de lui faire confiance pour étendre la distribution de l’autre côté de l’Atlantique avec pas moins de 230 points de vente au Canada ainsi qu’un site transactionnel (www.pilgrimjewellery.ca), Pilgrim Canada est en plein croissance.

 

Roxane est venue compléter aisément la partie marketing et E-commerce de l’équipe. Aujourd’hui, ce duo de choc souhaite porter les collections au plus haut en accompagnant leurs partenaires d’affaires dans les techniques de valorisation des produits en magasin et en ligne. Les deux bâtisseurs de la marque représentent un réel support pour les détaillants en donnant les meilleurs outils pour optimiser les ventes.

 

Pour faire rayonner la marque, ils ont choisi Chabanel, qui selon eux, demeure une localisation montréalaise très motivante pour les personnes du même segment, à savoir la vente au détail. Les infrastructures flexibles situées au cœur de ce bouillonnement créatif ont tout de suite attiré l’attention de Robert, qui avait lors de son installation une vision sur le long terme.

À propos de la rédactrice

Installée au Québec depuis 2012, Diane Martin-Graser a trouvé le meilleur moyen d’apprécier le patrimoine montréalais à travers la rédaction d’articles thématiques. Passionnée par la photographie dès ses 16 ans, celle-ci s’exerce d’abord sur de la pellicule argentique qu’elle développe en chambre noire lors de son passage à Lille. Depuis ce temps, son cheval de bataille demeure les perspectives urbaines et sociales ancrées dans une composition très contrastée. Également collaboratrice pour le blog Une Parisienne à Montréal et la 5ème édition de Printemps Numérique, Diane souhaite faire découvrir sans objection l’atmosphère singulière de la création montréalaise en suggérant un regard authentique et original.

Une nouvelle murale au District Central

11/18/2020

Deux ans après avoir rendu hommage à Iona Monahan, une nouvelle murale a vu le jour dans le District Central. Elle porte la signature de Cyrielle Tremblay, qui a tenu…

Read More

Riipen : La créativité des étudiants au bénéfice de votre relance

11/02/2020

Riipen, c’est quoi ? C’est une plateforme de « maillage » et de gestion de projets entre employeurs et étudiants de l’enseignement supérieur.   À quoi sert un tel outil pour la…

Read More

Rapport d’activités 2019 et perspectives 2020-2021

09/23/2020

La SDC District Central est fière de vous présenter son rapport d’activités 2019. Dans ce rapport, vous trouverez également les perspectives pour  2020-2021. Communiquez avec nous pour toute question !…

Read More
S'INSCRIRE À L'INFOLETTRE
Sending