11-01-2019

Les formules mixtes du Royal : sur place ou à emporter!

Depuis 6 ans, les trois camions ambulants du Royal sillonnent les quartiers de Montréal pour rassasier les becs affamés. C’est autour d’un bol Burrito que Laurence Berkani, l’initiatrice du concept, nous partage son amour pour la gestion du service à la clientèle, autant dans le domaine du cinéma que dans la restauration. Déjà spécialisée dans l’animation 3D, celle-ci s’est donné l’ambition de suivre des critères stricts pour ouvrir ce concept de foodtrucks, à la fois pratique, santé et original.

 

Depuis qu’elle a lancé son affaire, la base des plats est d’abord élaborée en cuisine, au cœur de Chabanel, avant d’être chargée dans les camions ambulants. Récemment, la propriétaire des lieux a souhaité étendre l’image de la marque avec l’ouverture du restaurant aux allures de cantine et une terrasse en guise de vitrine. Aussi, l’équipe multiplie ses services en offrant un volet traiteur pour les mariages, les établissements scolaires et les événements corporatifs.

 

Côté saveurs, Olivier s’est joint à l’équipe en apportant au menu l’arôme étonnant du jaquier. Cette recette rassemble les amateurs de porc effiloché et les végétariens. Le cuistot téméraire a fait le pari de se réapproprier cette méthode de préparation qui goûte aussi bon que l’originale. Dans un esprit de fraîcheur, le gravlax mariné au zeste de citron et aneth ravit également les papilles.

Chaque camion propose sa cuisine thématique: « dans un espace aussi restreint, nous devons sélectionner 4 à 5 choix de plats par camion » nous confie Laurence. Ainsi, on peut se régaler autour du Phoenix 1 et ses naanwichs, du Queen B avec ses bols burrito et du King Bao avec ses recettes de poutines et hot-dogs. Pour les retrouver, rien de plus facile ! Ce trio gastronomique s’installe les fins de semaines dans les coins stratégiques de la ville: Piknic Électronik, Parc Olympique ainsi qu’au Parc Cannaught.

 

À propos de la rédactrice

Installée au Québec depuis 2012, Diane Martin-Graser a trouvé le meilleur moyen d’apprécier le patrimoine montréalais à travers la rédaction d’articles thématiques. Passionnée par la photographie dès ses 16 ans, celle-ci s’exerce d’abord sur de la pellicule argentique qu’elle développe en chambre noire lors de son passage à Lille. Depuis ce temps, son cheval de bataille demeure les perspectives urbaines et sociales ancrées dans une composition très contrastée. Également collaboratrice pour le blog Une Parisienne à Montréal et la 5ème édition de Printemps Numérique, Diane souhaite faire découvrir sans objection l’atmosphère singulière de la création montréalaise en suggérant un regard authentique et original.

ARTICLES SIMILAIRES

Le blé dans tous ses états au festival Ste-Anne

05-09-2018

Dimanche 26 août, les rues de District central ont été animées par un défilé de chars allégoriques unique en son...

Lire la suite

2.0 FOOD : une équipe à l’écoute des marques locales

21-11-2018

Les entreprises émergentes dans le secteur de l'agroalimentaire n'ont plus de soucis à se faire. Depuis 2016, Michael Cantin, fondateur...

Lire la suite

Une vague de « zenitude » caresse Chabanel – Atelier Balance

18-12-2018

Au plein cœur de District central, un lieu d'éveil spirituel qui embrasse à la fois les valeurs traditionnelles du hatha...

Lire la suite

S’INSCRIRE À L’INFOLETTRE

S'INSCRIRE À L'INFOLETTRE
Sending