Pixmob: l’univers visuel

30-05-2018 En VedetteArticles

C’est dans une ancienne manufacture de la rue Louvain que Pixmob s’est installé en 2015. L’idée de peindre les foules avec la lumière sort tout droit de l’esprit de Vincent Leclerc, CTO actuel de l’entreprise. Grâce à une rencontre opportune avec le metteur en scène du Cirque du Soleil, Michel Laprise, Vincent se met à penser à une technologie ludique et engageante qui s’est d’ailleurs attirée les faveurs du monde du spectacle en Europe et aux États-Unis.

 

En 2007, Vincent Leclerc a déjà un pied dans l’univers visuel avec son partenaire David Parent (CEO), grâce à la fabrication de panneaux d’affichage lumineux.  Eski – AKA Pixmob – voit le jour. Dès lors, ils imaginent un moyen de créer une synergie entre les spectateurs avec ce premier projet: une cape dotée de LED sur les épaules. Cet accessoire va les emmener plus loin avec le développement de bracelets et de pendentifs originaux. Soucieux d’optimiser les processus de fabrication, celui-ci demeure à l’interne.  À peine 3 ans après, leur professionnalisme a payé: les compagnies de Silicon Valley leur font du pied en vue d’une collaboration. Pour la prochaine étapes, Pixmob va s’attaquer à une dimension bidirectionnelle permettant d’avoir plus d’informations sur le comportement des utilisateurs.

 

Cherchant toujours à améliorer l’expérience collective entre les artistes et la foule, ces objets sont rendus aujourd’hui incontournables pour les événements de grande envergure. Cet accès à l’innovation produit un effet bouleversant formant ainsi une vague colorée qui sublime l’expérience intime et l’ambiance générale.

 

À propos de la rédactrice

Installée au Québec depuis 2012, Diane Martin-Graser a trouvé le meilleur moyen d’apprécier le patrimoine montréalais à travers la rédaction d’articles thématiques. Passionnée par la photographie dès ses 16 ans, celle-ci s’exerce d’abord sur de la pellicule argentique qu’elle développe en chambre noire lors de son passage à Lille. Depuis ce temps, son cheval de bataille demeure les perspectives urbaines et sociales ancrées dans une composition très contrastée. Également collaboratrice pour le blog Une Parisienne à Montréal et la 5ème édition de Printemps Numérique, Diane souhaite faire découvrir sans objection l’atmosphère singulière de la création montréalaise en suggérant un regard authentique et original.

ARTICLES SIMILAIRES
La Cité de la Mode accueille en 2012 une créatrice aussi habile que talentueuse. Au fil des années, les collections...
Montréal, le 20 septembre 2018. - Engagée dans la revitalisation du quartier de la mode et des affaires et voyant...
Nouvellement rebaptisé Enrico's Bistro Italien, le restaurant d'Enrico Perugini réserve à ses clients une carte ensoleillée. Depuis 2012, cet enfant...
Communiquez avec nous
Contact form
Sending