18-12-2018

Une vague de « zenitude » caresse Chabanel – Atelier Balance

Au plein cœur de District central, un lieu d’éveil spirituel qui embrasse à la fois les valeurs traditionnelles du hatha yoga et celles du yin yoga, vient de pointer le bout de son nez. C’est dans un cadre confidentiel qu’Annie, la fondatrice d’Atelier Balance, offre aux résidents et travailleurs du quartier un moment de détente. Les participants ont le choix de suivre deux versions différentes de yoga, selon leur rythme et leur humeur.

À 17 ans, Annie subit un virage à 180 degrés dans sa vie en étant victime d’un accident de moto.   Lors de son passage à Saint Justine, ses multiples fractures l’obligent à s’entraîner et celle-ci parvient à recouvrir sa mobilité grâce aux exercices de yoga. Suite à cet épisode, elle décide de parfaire son anglais du côté de San Francisco et observe l’implication des entreprises de la Silicon Valley dans le bien-être de leurs employés notamment dans la pratique du yoga en milieu professionnel. En 2017, Annie revient pleine d’idées en tête et franchit le pas entrepreneurial en ouvrant sa propre salle sur la rue Chabanel.

Dès notre entrée, nous sommes tout de suite envoûtés par l’odeur agréable des plantes aromatiques. La coupable ? C’est Maya, la professeure, qui effectue un rituel de purification, avec de la sauge séchée qu’elle brûle autour de chaque praticien… Au programme, nous avons le Yin, accompagné par des postures maintenues sur une longue période. Nous pouvons opter un autre jour pour le yoga hatha, plus physique mais qui fait toutefois appel à la méditation et à la discipline.

À partir de 2019, il sera possible de réserver des cours directement sur le site. Les plus curieux auront l’opportunité de continuer l’expérience dans l’espace boutique qu’Annie alimente petit à petit avec des produits de beauté sains et choisis avec amour.

À propos de la rédactrice

Installée au Québec depuis 2012, Diane Martin-Graser a trouvé le meilleur moyen d’apprécier le patrimoine montréalais à travers la rédaction d’articles thématiques. Passionnée par la photographie dès ses 16 ans, celle-ci s’exerce d’abord sur de la pellicule argentique qu’elle développe en chambre noire lors de son passage à Lille. Depuis ce temps, son cheval de bataille demeure les perspectives urbaines et sociales ancrées dans une composition très contrastée. Également collaboratrice pour le blog Une Parisienne à Montréal et la 5ème édition de Printemps Numérique, Diane souhaite faire découvrir sans objection l’atmosphère singulière de la création montréalaise en suggérant un regard authentique et original.

ARTICLES SIMILAIRES

Pilgrim : la touche scandinave qui habille la peau

04-10-2018

Dans les bureaux modernes de la rue Louvain, voilà une rencontre captivante avec deux jeunes entrepreneurs canadiens, Robert et Roxane,...

Lire la suite

Le Ministère du Cricket et Autres Sports Orphelins

11-09-2018

Loin du parlement et de toute autre instance gouvernementale, il est possible d'avoir du fun en toute simplicité avec un...

Lire la suite

Les Petits Monstres Rigolos: une garderie qui assure la relève !

29-10-2018

Une nouvelle génération de bambins grandit au District central. Sous l'œil attentif de Gigi Badir, la directrice de la garderie...

Lire la suite

S’INSCRIRE À L’INFOLETTRE

S'INSCRIRE À L'INFOLETTRE
Sending